Devoir de réponse

Monsieur COBAC écrit à Madame LUCCHINI

Posté par Administrateur le 8 novembre 2007

Monsieur le Maire

Je vous adresse ci-après une copie du message que j’ai envoyé à Madame LUCCHINI en tant que Président du LIONS Club de Rognac Berre l’Etang. Recevez mes salutations les meilleures.

Christian COBAC

“Madame Lucchini,

Je souhaite intervenir en tant que Président 2007/2008 du LIONS Club de Rognac Berre l’Etang au sujet de votre dernier tract et de la mention du LIONS Club qui y est faite dans les propos de Monsieur FALCONNIER.

L’action de Monsieur FALCONNIER – profondément louable en elle-même – ne correspond absolument pas à la philosophie du LIONS Club. Ce qui est moins louable est l’utilisation du nom de notre association dans un document à caractére politique. Notre Charte précise clairement les conditions d’utilisation du nom “LIONS Club”, chose que vous savez parfaitement, votre mari étant membre éloigné de notre association. Vous savez que nous comptons et avons compté des hommes politiques illustres, qui jamais n’ont fait mention du LIONS Club. De plus, en tant que Président du LIONS Club de Rognac, je vous signale que vous auriez eu intérêt à mettre Monsieur FALCONNIER en rapport avec notre Club. Le LIONS Club Français a versé immédiatement à des Clubs locaux la somme de 203.000 $US par sa fonadation, et à fin 2006, grace à nos actions et non pas par des subventions communales, les Clubs Français dont Rognac avaient fait parvenir aux Clubs locaux engagés dans la reconstruction des régions sinistrées dans les différents pays touchés, la somme de 812.000 $US soit environ pour l’époque 1.136.800 €.

Je trouve également déplacé que vous utilisiez notre nom à travers des propos tenus en 2006, concernant un événement survenu le 26 décembre 2004 pour mettre en avant votre générosité. De nombreux Français, y compris des Rognacais ont fait preuve de générosité. Nos actions sont là pour le prouver. Cependant, à ma connaissance, aucun n’en fait état pour se mettre en avant. Je vous remercie donc à l’avenir de ne plus utiliser notre nom à des fins politiques ou pour faire de l’auto-satisfaction.

Christian COBAC

Président 2007/2008 LIONS Club Rognac Berre l’Etang”

Des propos mensongers et calomnieux

Posté par Administrateur le 11 septembre 2007

Chers internautes, 

Nous déplorons que Madame Lucchini abaisse le niveau du débat démocratique, en s’égarant dans des attaques personnelles aussi infondées que grotesques. Les différents articles publiés sur son blog sont tout simplement affligeants sur la forme comme sur le fond. 

Alors que le 28 juin dernier lors d’un conseil municipal, Madame Lucchini nous expliquait qu’elle agirait à travers la campagne électorale « pour que le débat avec nos adversaires reste de haute tenue, cantonné à celui des idées », moins de 2 mois après, cette même personne publie des articles dignes des plus basses campagnes, qu’aucun leader local de premier plan n’aurait eu l’idée de rédiger et d’endosser. 

Malheureusement, cette attitude est la parfaite continuité et l’illustration des modes de fonctionnement de l’ex-premier adjoint durant 6 années de mandat, allant même jusqu’à adopter certains comportements que l’on pourrait qualifier de puérils voire injurieux envers certains responsables politiques de communes voisines (conseiller général, président de l’Agglopôle Provence). Ces postures, peu responsables, priveront pendant plus d’un an la collectivité d’un certain nombre de subventions de nos partenaires institutionnels liées à des travaux de proximité destinés à l’amélioration du cadre de vie des Rognacais ! 

L’heure n’est pas au règlement de compte, mais nous ne pouvions pas laisser Madame Lucchini s’investir dans des actions de dénigrement de grande ampleur vis-à-vis d’ un homme comme Jean-Pierre sans réagir officiellement de manière collégiale. Sachez aussi que nous nous efforcerons à l’avenir de ne plus répondre à ce genre d’attaques sans fondement et sans intérêt. Notre Maire l’a dit, nous ne nous laisserons pas entraîner dans une campagne de caniveau.   La politique, ce n’est pas la mobilisation contre, c’est un choix positif pour un projet, pour un avenir

Les adjoints de l’équipe municipale

Expression de la majorité municipale – Flash Info distribué en Aout 2007

Posté par Administrateur le 31 Aout 2007

Chères Rognacaises, chers Rognacais, 

Il me semble qu’il est effectivement temps de faire un point sur les divers évènements politiques de ces derniers mois au sein de la commune afin de rétablir la vérité. Une rétrospective s’impose. 

En 2003, une majorité d’adjoints et de conseillers se sont trouvés tour à tour dans mon bureau me demandant de démettre de ses fonctions Madame Lucchini. Chose que je me suis toujours refusé de faire. Une vague de démissions a suivi provoquant des élections anticipées en Juillet 2003En Mai 2007, Madame Lucchini me pose un ultimatum : me défaire de certains adjoints, lui céder le fauteuil de Maire au cours d’un éventuel prochain mandat, telles étaient ses exigences sur lesquelles, elle ne transigerait pas. S’en est suivi un vote « sanction » du groupe de la majorité municipale (composé des adjoints, conseillers et colistiers) : Madame Lucchini ne recueillera que deux voix de soutien parmi l’assemblée. Cette dernière m’informera par la suite de sa volonté de passer dans l’opposition tout en ne souhaitant pas démissionner de ses fonctions de Premier Adjoint ! Je n’ai donc malheureusement pas eu d’autres choix que de me résigner à proposer au Conseil Municipal du 28 Juin dernier de démettre Madame Lucchini de ses fonctions afin de rétablir une certaine cohérence dans la gouvernance municipale. Sachez que je le déplore ardemment. 

Mais, vous le savez, j’aime profondément ma ville. Ce qui explique aussi que cette potentielle passation de pouvoir en cours de mandat ne m’était pas acceptable. Elle aurait sans nul doute été vécue comme une trahison de la part de nos électeurs. Si c’est cela même que Madame Lucchini appelle « mon intérêt personnel », alors je le revendique car j’ai l’intime conviction que la légitimité d’une élection se gagne par les urnes et uniquement par les urnes. 

Ainsi, j’entends bien les mensonges et les attaques ad hominem, dont certaines à relent diffamatoire, qu’elle profère déjà à mon égard. Je comprends bien la stratégie qui consiste à salir l’adversaire que l’on n’arrive pas à combattre sur le terrain des idées. Mais je ne m’abaisserai pas à faire la même chose. Je n’irai pas sur ce terrain. Ce n’est pas ma conception de la fonction de Maire. Je crois que le débat d’idées peut être vif, passionné, qu’il est nécessaire voire salutaire. Mais je récuse l’injure, les insinuations à caractère personnel. Je veux m’opposer à mes contradicteurs mais je veux les respecter comme je souhaiterais qu’ils me respectent aussi.  En ce qui nous concerne, chers habitants, sachez que nous continuons, mon équipe et moi-même, chaque jour à travailler au service de l’intérêt général, en dehors de tous clivages politiques, loin des ambitions personnelles dévorantes qui suscitent tant d’aigreurs chez certaines personnes, parce que nous sommes fermement attachés à notre ville. 

Jean Pierre Guillaume 

 

Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Kabylie News |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...
| Transferring the UNITED NAT...